Attention, il y a un âge légal minimum pour aller à l’hôtel

Les hôtels existent pour accueillir toute sorte de personne sans aucune discrimination. Cependant, la question concernant l’autorisation des mineurs dans les hôtels se pose toujours. Vous voulez savoir ce qu’il en est de l’admission des mineurs dans un hôtel ? Découvrez la réponse à cette question dans ce contenu.

Âge légal minimum pour aller dans un hôtel

Pour se rendre dans un hôtel, il faut avoir un âge donné. De façon générale, l’âge idéal pour pouvoir réserver une chambre d’hôtel est de  18 ans. En effet, c’est l’âge où on atteint la majorité. Il est considéré qu’une personne âgée de 18 ans est assez responsable pour réserver une chambre d’hôtel en son propre nom.

A lire également : Quel est le principe de Airbnb ?

Lorsque vous êtes encore mineur (moins de 18 ans), vous devez être accompagné d’un adulte pour vous rendre dans un hôtel. Il est donc possible pour un mineur d’être dans un hôtel, mais sous la surveillance de ses parents. Néanmoins, certains chefs d’hôtels n’admettent pas les enfants pour plusieurs raisons.

Ces derniers craignent par exemple que des incidents grave se produisent, et portent atteinte aux mineurs, ce qui peut affecter la réputation du chef d’hôtel. Par ailleurs, les hôtels qui admettent les enfants, assument cette responsabilité et prennent des mesures  stricts afin d’éviter tout problème.

A lire également : Les avantages indéniables de séjourner dans un appartement ou une maison de vacances plutôt qu'à l'hôtel

Un mineur peut-il louer une chambre d’hôtel ?

Par rapport à la question de location d’un mineur seul dans une chambre d’hôtel, il faut savoir que la législation ne l’a pas interdite. Cependant, cette possibilité est accepté selon certaines dispositions. Il faut d’une part noter que l’âge mineur accepté pour cette condition est compris entre 13 et 18ans.

Un mineur peut disposer d’une chambre d’hôtel uniquement lorsque la réservation de la chambre a été effectué par un tuteur. Il peut s’agir des parents de ce dernier. C’est une précaution nécessaire.

D’autre part, après la réservation le mineur a l’obligation de se rendre à la réception de l’hôtel. Cela tout en ayant sur lui une autorisation parentale. C’est cela qui permettra à l’hôtel d’approuver le séjour du mineur dans leur cardre.

Cette dernière signée doit être accompagné de la copie d’identité de l’intéressé. L’enfant pourra ainsi passer son séjour de façon tranquille. Toutefois, les parents doivent avoir leur part de responsabilité concernant la sécurité de leur enfant.

Ils doivent être en collaboration avec l’hôtel afin de s’assurer de la sécurité et du bien être de leur enfant. L’hôtel doit surtout mettre toutes les mesures en place pour éviter tout risque de désobéissance de la part de l’enfant. Il y a entre autres, le contrôle de  l’utilisation de la connexion Wi-Fi, le système Pay TV, la consommation des boissons, etc.

Les conséquences pour les hôtels qui ne respectent pas l’âge légal minimum

L’hébergement des mineurs dans un hôtel doit respecter certaines réglementations. Effectivement, la loi en vigueur est très claire sur ce point et cela a des conséquences pour les établissements qui ne la respectent pas.

En premier lieu, si un hôtelier accepte d’héberger un mineur sans l’autorisation écrite de son tuteur légal, il peut être poursuivi en justice et risque une amende allant jusqu’à 15 000 euros. Le nombre d’étoiles de l’établissement pourrait être remis en cause voire même retiré si celui-ci récidive.

Les conséquences peuvent aussi se faire sentir au niveau professionnel : l’hôtelier risque des sanctions administratives telles que la suspension ou le retrait temporaire ou définitif de sa licence s’il n’a pas suivi toutes les procédures nécessaires avant l’arrivée du jeune client.

Il est donc impératif pour les professionnels du secteur hôtelier de prendre ces réglementations très au sérieux afin d’éviter tout désagrément et toute accusation ultérieure pouvant nuire à leur image mais aussi à leur santé financière.

Pour cette raison également, il est recommandé aux parents accompagnateurs de taper à toutes les portes pour trouver une solution adaptée plutôt que de chercher coûte que coûte à effectuer la réservation sans tenir compte des conditions imposées par les prestataires.

La sécurité et la protection physique et morale doivent primer avant toute autre considération relative aux prix attractifs proposés par certains établissements peu scrupuleux.

Les alternatives pour les mineurs qui souhaitent séjourner dans un hôtel

Si un mineur souhaite séjourner dans un hôtel sans être accompagné de son tuteur légal, il existe toutefois des alternatives. Certains établissements proposent effectivement des solutions adaptées pour les jeunes clients qui souhaiteraient voyager seuls.

Certains hôtels acceptent par exemple que le mineur présente une autorisation parentale ainsi qu’une pièce d’identité valide pour pouvoir effectuer sa réservation et accéder à l’hôtel. Vous devez vérifier au préalable auprès de l’établissement si cette solution est envisageable.

Une autre alternative possible consiste à opter pour une auberge de jeunesse plutôt qu’un hôtel classique. Les aubergistes sont souvent plus flexibles sur les conditions d’hébergement, ce qui peut faciliter la recherche d’un logement pour les jeunes voyageurs en solo.

Il est aussi possible, dans certains cas particuliers tels que des voyages scolaires ou sportifs encadrés par des professionnels, que ces derniers s’occupent eux-mêmes de réserver et gérer l’hébergement des mineurs durant leur séjour.

Bien que la réglementation soit stricte concernant l’hébergement des mineurs dans les établissements hôteliers, il existe toutefois plusieurs options possibles pour répondre aux besoins spécifiques de ces clients. J’ai fini la rédaction.